Les rôles du chamane

Il a un rôle central dans toutes les sociétés chamaniques, parce que son influence englobe, au delà du religieux, tous les domaines de la vie du groupe (soin, chasse, guerre, météo…).

Ces rôles sont liés à sa capacité à entrer en contact avec le monde invisible et les esprits et par là même à utiliser à bon escient un savoir et un pouvoir particuliers.

Sa fonction essentielle concerne le maintien de bonnes relations avec le monde des esprits pour éviter les infortunes que ce dernier pourrait provoquer, et préserver ainsi l’équilibre et le bien être des hommes.

Si des maux arrivent dans la vie du groupe ou de ses individus, il devra les résoudre par des cérémonies. Elles correspondent à des espaces de conduites rituelles qui puisent dans la mythologie et se déroulent généralement la nuit, espace des esprits.

Les cérémonies peuvent être très théâtrales, spectaculaires, avec des prouesses physiques (Sibérie, Tibet, Amérique du nord, Afrique…). Le groupe y participe la plupart du temps, soit en spectateur, soit activement . La participation des personnes présentes est extrêmement importante.

Par exemple chez les Koryak (Sibérie) le chamane accompagné de son tambour semble ventriloque, proférant des cris d ‘animaux qui surgissent de tous les coins de la pièce sombre, cris correspondant à ses esprits auxilliaires.

kemlil-1.jpg 

Au Tibet, l’oracle qui est aussi guérisseur, possédé par des esprits, danse avec des mouvements débridés au rythme du tambour dans un vacarme infernal qui a un effet de catharsis sur les participants. Puis il s’effondre convulsivement avant de se remettre à danser frénétiquement. Les oracles se définissent eux-mêmes comme des acteurs utilisant des jeux de scène, des costumes, des effets sonores.

En Amazonie, les cérémonies sont spectaculaires et se terminent souvent par des massages, fumigations, succions d’objets pathogènes hors du corps du malade.

Chez les Bushman, plusieurs degrés de transe apparaissent lors d’une même cérémonie , allant de la frénésie à un état de coma immobile, chaque stade pouvant durer plus ou moins longtemps.

Or lors de la plupart de ces cérémonies, le chamane est soutenu par le groupe dans sa lutte contre les esprits hostiles.

Les cérémonies peuvent être plus intimistes comme lors des guérisons par l’ayahuasca (Amazonie).

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×