Les contremesures

Elles consistent essentiellement en amulettes ou talismans. Comment pouvait-on annuler l'effet d'une "défixion"? Nous n'avons guère de renseignements sur ce point. Peut-être en essayant de détruire la tablette ; en tout cas, on pouvait se protéger avec, outre les pierres gravées qui constituaient les amulettes différents objets prophylactiques : l'oeil (contre le "mauvais oeil", la baskania), la tête de Méduse et le phallus. Les Hermès ithyphalliques protégeaient maisons et carrefours, d'où l'émotion des Athéniens quand, à la veille de l'expédition en Sicile, en -415, on les retrouva presque tous mutilés.

phallus.jpg

La tête de Méduse, dont le regard pétrifiait, ornait le centre des boucliers ou les cuirasses ; du sang de Méduse, décapitée par Persée, était né, dit la légende, le corail ; ce qui explique l'emploi, encore actuel dans le bassin méditerranéen, de colliers ou de phallus en corail pour se protéger du mauvais sort.

img-1225113515857.jpg

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site