Premier distributeur automatique

Il y a des vases à ablutions tels que, si l’on y jette une pièce de cinq drachmes, il s’en écoulera de l’eau pour les ablutions.

pneuma27.gif 

Soit un vase à ablutions (σποδεῖον) ou un coffre ΑΒΓΔ dont l’orifice A s’ouvre à la partie supérieure. Dans ce coffre se trouve un vase ΖΗΘΚ contenant de l’eau et une petite pyxide Λ d’où part un tuyau ΛΝ qui débouche à l’extérieur. Près de ce vase on place une règle verticale ΝΞ autour [de l’extrémité supérieure] de laquelle se meut une autre règle à oreilles ΟΠ[ terminée en O par un plateau Ρ parallèle au fond du vase. A l’autre bout Π est suspendu un couvercle Σ qui s’ajuste à la pyxide Λ de manière à empêcher l’eau de couler par le canal ΛΜ. Il faut que le couvercle de la pyxide soit plus lourd que le plateau Ρ, mais plus léger que le plateau et la pièce de monnaie.

heron.jpg 

Quand on jette une pièce par l’orifice A, elle tombe sur le plateau Π et son poids fait incliner la règle ΟΠ, ce qui fait soulever le couvercle de la pyxide et couler l’eau ; mais la pièce glissant ensuite au fond, le couvercle bouche de nouveau la pyxide et arrête l’écoulement.

 a2f8980564feb3f57c22ee05208ec35a.jpg 

Le désir d'offrir des produits sous forme automatique, c'était un rêve poursuivi par la civilisation moderne pendant plusieurs siècles.

Selon les historiens, on trouve trace d'un distributeur automatique mis en service dans la seconde moitié du IIe siècle avant J.C.: activée par pièces, sa fonction était celle de distribuer l'eau bénite dans les temples. L'inventeur était l’ingénieur, physicien et mathématicien Héron d'Alexandrie (Egypte, 10A.C. - 70A.C.) qui inventa, entre autres, la première machine à vapeur.

Avec un bond de plusieurs siècles, en 1880, au début de l'ère industrielle les premiers distributeurs parurent, cette fois-ci à Londres, dispenser cartes postales et ensuite, livres.

À partir de 1897 les distributeurs des gommes à mâcher de la société Tomas Adams ont été installés dans les halls des gares aux États-Unis.

Qui ne se souvient pas d’avoir acheté une petite boule à une de ces machines?

Ensuite, imparablement, les premières usines des distributeurs pour la vente de produits les plus divers ont commencé à apparaître. Depuis lors, le développement de ces machines a connu une amélioration constante et une croissante intégration dans notre vie quotidienne.

C’est désormais naturel de se procurer une grande variété de produits et de services par le biais de systèmes de vente automatisés : achat des boissons fraîches, location de films, cartes téléphoniques, billets pour tout événement, billets d'avion, réservations d'hôtel, opérations bancaires, etc.

Le développement technologique a permis d'adapter ces machines dans de nombreux domaines en augmentant la variété de produits sur le marché et en améliorant la qualité du service.

Il s'agit d'un phénomène en pleine expansion, renforcée par des conditions sociales telles que la manque de temps libre et le coût de la main d’œuvre , qui nous oblige à rechercher des solutions rapides, en moins de et avec moindre d'effort.

Ainsi, nos habitudes, de plus en plus dégagés envers les systèmes automatisés et informatisés ont amenés à la diffusion répandue des distributeurs automatiques (bureaux, usines, magasins de tout type, espaces publics, etc.) .

Nous sommes devant une nouvelle génération de machines précises, fiables, de belle apparence, faciles à utiliser mais d’ingénierie sophistiquées, capables de répondre à tous nos besoins, rapidement et facilement, jour et nuit.

En bref, comme le disait Henry Ford : "Les progrès réel est ce qui met la technologie au service de tous”

distieaubenit.gif

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site