La heka

La heka (liée au Dieu Heka) est l'art magique égyptien (he : ce qui stimule, modifie, Ka : force vital présente en chaque être et chose).

Nom égyptien : Heka. Le terme "heka" est employé pour désigner les textes et les formules magiques inscrites sur les amulettes.

Nom grec/romain : Hike

Origine et culte : Originaire de Heliopolis, il était vénéré dans tout le Delta et à Esna, en Haute Egypte. Bien qu’il nexite aucun culte officiel, sa faveur fut sollicitée par les médecins et autres guérisseurs, qui furent alors appelés les "prêtres de Heka". Ces prêtres étaient des médecins-magiciens et possédaient des écoles sacerdotales à Heliopolis, Memphis et Esna.

Iconographie : Homme ou enfant tenant dans ses mains deux serpents et un ankh ; grand serpent ; crocodile ; grenouille.

Description : Ce dieu est présent depuis l’Ancien Empire. Le terme "heka" est employé pour désigner les textes et les formules magiques inscrites sur les amulettes. Etant associé aux pouvoirs magiques et aux sortilèges, il est la personnification du pouvoir magique du soleil, du pouvoir de la parole et de la magie divine dispensatrice de la vie. Bien qu’il n’exite aucun culte officiel, sa faveur fut sollicitée par les médecins et autres guérisseurs, qui furent alors appelés les "prêtres de Heka". Ces prêtres étaient des médecins- magiciens et possédaient des écoles sacerdotales à Heliopolis, Memphis et Esna. C’était aussi un dieu de la fertilité. Dans les Textes des Sarcophages il apparaît comme un dieu primordial. Il voyageait au bord de la barque solaire et il était chargé de combattre Apophis. Il est le "Grand ka de Ra". Il adopte la forme d’un dieu enfant et est fils de Menhyt ; à Esna, il est fils de Khnoum et de Nebtou (comme forme bienfaîtrice de Mehyt). Parfois, on dit qu’il est le fils aîné d’Atoum (probablement dû à l’identification d’Atoum avec Khnoum).

Le Ka est la partie force vitale, le moteur, entretenu par la nourriture, principe de vie et d'énergie. C'est un peu l'âme animale. C'est probablement, avec l'ombre, ce que l'occident nomme le fantôme. Cela pourrait expliquer que l'on puisse communiquer avec un mort ancien dont l'âme (le Ba) est déjà réincarné (hypothèse personnelle).

heka02.jpg

Un être est constitué de plusieurs parts : le corps physique, l'ombre, le Ka (qui garde un lien avec le corps après la mort), le Ba (la part spirituelle de l'âme qui quitte le corps après la mort), le coeur (l'Ab), d'un esprit (Khu), d'un pouvoir, d'un nom (Ren) et d'un corps spirituel (Sept parts comme les chakras...)

Le Ka se représente par deux bras levés coudes repliés et mains ouvertes vers le haut (ce hiéroglyphe représente aussi la nourriture); Reproduire le geste du Ka attire le fluide (Sa), le principe de vie (une des positions du "yoga" égyptien).

"Salut à toi, ô mon Double, mon contemporain ! Je me présente, j'arrive auprès de toi, je me lève, je suis âme, je suis fort, je passe... J'énonce une opposition au mal que j'ai fait pour qu'il n'ait plus d'action... Mon Double est florissant... La balance se lève, élevant sa vérité à la narine de Rê, le jour où mon Double y est, ö mon Double ne m'enlève pas ma tête. Je suis celui dont l'oeil voit et les oreilles entendent... Je suis plus que les Chefs du Ciel"

Le Ka est en toute chose et même dans les Dieux et c'est par leur(s) Ka(s) qu'ils recevaient les offrantes. (Ré possède quatorze Ka)

"Lorsque le corps mourait, l'ombre s'évanouissait et seule la célébration d'une cérémonie magique pouvait la ramener. Le double vivait dans la tombe avec le corps et y recevait la visite de l'âme qui avait élu domicile dans les cieux. L'âme était, en quelque sorte, une chose physique et le Ka ou le Double, était censé manger les offrandes funéraires que l'on déposait dans la tombe. L'un des buts principaux des offrandes de nourritures et de boissons, était de pouvoir conserver le double dans la tombe et d'éviter qu'il en sorte pour errer à la recherche de nourriture. (...) Les Egyptiens pensaient que le simple fait de réciter des prières transformait les nourritures peintes en nourritures réelles afin de nourrir le Ka".

heka.jpg

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×