L’illusion onirique

Il nous faut considérer à part l’illusion qui se produit en rêve car elle est très riche d’enseignements. Qu'est ce que le rêve a à nous enseigner sur la nature de l'illusion ?

L’état de rêve réalise une situation remarquable d’illusion, puisque le sujet se trouve plongé dans une forme d’inconscience qui n’est pas le sommeil profond, où il n’y a conscience de rien, mais dans une pseudo-perception qui est conscience d’images. Non seulement cela, mais tant que dure l’illusion, le sujet vit une succession d’images comme étant la réalité. Il faut attendre un changement d’état de conscience, le passage du rêve à la veille pour qu’il puisse dénoncer l’illusion entretenue dans le rêve. Tant que le rêve dure, il est vécu comme une réalité. L’illusion se produit donc quand s’introduit un certain degré d’inconscience. La conscience qui tombe au-dessous de la pleine vigilance se laisse facilement abuser. Mais si un changement d’état fait paraître illusoire un état de conscience moindre, cela indique aussi que la tâche du sujet consiste à maintenir et à renouveler l’acte de l’éveil. Cela vaut bien sûr pour cette vie somnolente que nous désignons comme notre état de veille où nous devons effectuer une série de prises de conscience pour nous garder de toute chute dans l’illusion.

A la limite, il est concevable que notre état de veille actuel puisse paraître, du point de vue d’une plus haute lucidité, comme un sommeil ignorant. Il est possible que ce que nous considérons comme la « réalité » ne soit à tout prendre qu’une bouillie de mensonges ! C’est du moins ce qui serait perceptible à un niveau plus élevé de conscience. Alors sauterait aux yeux que cette prétendue « réalité » n’est qu’un tissu d’images fabriquées par les rêveurs impénitents que nous sommes. Cependant, il y a un saut entre le rêve et l’état de veille qui permet de nous donner une sécurité. Le rêve manque de cohérence, il trahit par là son irréalité par rapport à une cohérence bien meilleure qui est celle du Monde de l’état de veille.

dyn001-original-525-649-pjpeg-2646967-87b69e9e069adbe0802394d0cab5a2fd.jpg

Mais ce monde de la veille ressemble aussi d’une certaine façon à un cauchemar fabriqué par la conscience des hommes ! Qu’est-ce qui nous dit que nous n’avons pas fabriqué ici-bas un monde fondé sur un tissu de fausses valeurs et d’illusions ? N’est-il pas nécessaire que l’humanité s’éveille à une conscience plus élevée et secoue ses illusions grégaires ?

L’illusion onirique nous apprend que le phénomène de l’illusion se déroule dans une représentation où l’acteur, la scène et le spectateur sont en fait sur le même plan. Dans le rêve, je suis le spectateur, je suis l’auteur et la scène du spectacle avec ses acteurs. Je suis cela, mais je ne le sais pas. Quand je suis au cinéma, je suis fasciné par les images et j’oublie pendant un moment qui je suis. Mais je peux tout de même me détacher de l’écran et prendre conscience que ce n’est qu’un spectacle. Pour que l’illusion fonctionne, il faut que perdure un certain consentement à la fascination d’une image qui me séduit. Dans le rêve, la séduction est puissante, puisque la production de l’imaginaire enveloppe les cinq sens et recourt au souvenir du sujet, ce que le cinéma ne peut pas faire.

Il reste pourtant qu’il est possible, dans un cas comme dans l’autre, de faire appel aux désirs du sujet pour lui présenter ce qu’il attend. Le rêve, comme l’a montré Freud, est la réalisation du désir sur le plan imaginaire. Le rêve vient théâtraliser nos attentes et nos peurs. Sa puissance d’envoûtement tient à cette incantation du désir, plus qu’à la force des images.

Nous sommes tous prêt à nous illusionner, si nous sommes tout d’un coup persuadés qu’un désir longtemps porté va trouver sa réalisation. Ce que vient nous montrer le rêve, c’est que pour saper l’illusion, il faudrait pouvoir mettre fin au jeu complaisant de l’imagination, à la projection délirante du désir sous la forme de fantasmes. Il est en effet inquiétant de laisser l’illusion produite par le désir contaminer la réalité. Si le rêve prend définitivement le pas sur le réel, c’est la porte ouverte à la folie.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site